Marina Grande

Magnifique village de pêcheurs qui, au fil des ans, a eu une lente évolution, tout en restant le quartier résidentiel des familles qui tirent leurs revenus de la pêche.

Le quartier est devenue l’un des sites touristiques le plus accueillants de Sorrente.

L’un de ses points forts est certainement sa position.

En fait, depuis Marina Grande à Sorrente, vous pouvez admirer:

  • le golfe de Naples
  • le Vésuve
  • la côte du Capo di Sorrento (qui s’étend jusqu’à la zone des bains de la reine Giovanna)
  • une vue caractéristique de la côte de tuf, typique de la péninsule de Sorrente

Sur la plage de Marina Grande on y trouve aussi les pittoresques établissements balnéaires bleus et blancs.

L’architecture est typique des villages balnéaires du sud de l’Italie.

Ce n’est pas un hasard s’il s’est avéré être le scénario idéal pour tourner des films plus ou moins célèbres.

Sophia LOREN

Parmi ceux auxquels les habitants du lieu et de tout Sorrente sont le plus attachés, figure certainement « Pain, Amour et … » qui a été en grande partie tournée à Marina Grande en 1955 avec Sophia LOREN et Vittorio De SICA.

Vous trouvez les film ici.

Aujourd’hui, les restaurants de Marina Grande sont parmi les plus populaires de Sorrente. 

Non seulement parce qu’ils vous permettent de profiter de vues magnifiques mais aussi parce qu’ils proposent des plats absolument délicieux (surtout des spécialités de fruits de mer).

Depuis l’Antiquité, c’était la principale entrée de la ville de Sorrente par la mer et, aujourd’hui, elle conserve encore une des portes de l’époque romaine qui permettait d’accéder à la ville. 

Porte de l’époque romaine

Un aperçu archéologique bien conservé qui se caractérise surtout par sa structure de « double porte ».

L’une des rues qui relient Marina Grande au centre-ville se compose de marches en pierre d’époque médiévale au bout de laquelle vous passez sous l’arc de le pittoresque porte.

Il reste encore quelques pans de murs longeant la rue à l’extérieur à la porte.

Le monument est également lié à l’invasion des Turcs le 13 juin 1558. Un esclave de la famille Correale leur ouvrit la Porte de Marina Grande et ils purent entrer dans la ville et la saccagée.

Une fois les envahisseurs partis, Sorrente était protégée par des mur bien plus solide.

La porte a été restaurée et intégrée plus tard dans les murs.

Aujourd’hui la fête de Sainte Anna est célébrée le 26 juillet, animée par des feux d’artifice explosant au-dessus de la mer.

Ici, le premier dimanche suivant le 26 juillet, jour de Sant’Anna, une fête populaire caractéristique a lieu depuis l’antiquité.

Les pêcheurs du village de Marina Grande, appartenant à la confrérie de San Giovanni in Fontibus, y ont fait construire l’église de Sant’Anna, d’abord dédiée aux âmes du purgatoire, puis à la sainte.

L’église a subi une restauration en 1800, au cours de laquelle elle a été agrandie et l’entrée a été avancée.

A l’intérieur, il y a une seule nef rectangulaire avec une voûte en berceau, une balustrade en marbre polychrome précède le maître-autel où dans un petit temple avec une niche il y a la statue de Sant’Anna.

Il y a aussi deux belles sculptures du XVIIIe siècle représentant Saint Jean-Baptiste et un imposant crucifix Christ de fabrication populaire.