Origine du nom de Sorrente

Découvrons ensemble l’origine du nom de la ville de Sorrente

Pour découvrir l’origine du nom de Sorrente, il faut commencer par Ulysse et de ses compagnons.

Vous vous souvenez que dans l’odyssée d’Homère, celui-ci se fit attacher au mât de son bateau et fit mettre des bouchons de cire dans les oreilles  de ses compagnons afin de traverser un bras de mer plein de sirènes?

Ces sirènes étaient représentée alors, à l’époque grecque, moitié femme, moitié oiseau.

Elles attiraient les marins par leur chant fascinant, visant à les faire échouer sur les écueils.

Et bien Sirène en grec se disait Surrentum (Voici l’origine du nom de Sorrente) et ses sirènes survolaient l’espace entre l’île de Capri et Sorrente.

Si vous venez découvrir cette merveilleuse région, sachez que le promontoire en face de Capri était, dit-on dans l’Odyssée, jonché  des ossements de marins péris en mer, pour avoir voulu rejoindre ce chant des sirènes!

Voici un extrait de l’odyssée de Homère

[…] Tu verras les lieux qu’habitent les Sirènes. Les Sirènes charment les mortels qui approchent de leur séjour. L’imprudent qui prête l’oreille à leurs traîtresses voix, ne revoit plus ni son épouse, ni ses enfants, et ne jouit plus de leurs caresses.

Cependant, en proie à l’inquiétude et aux soucis, je m’adresse à mes compagnons:

Amis, leur dis-je, ce n’est pas à un seul d’entre vous, ce n’est pas à quelques confidents choisis que je dois révéler les secrets que la Déesse m’a confiés.

Je vous dirai tout. Il faut que tous nous connaissions les dangers que nous courons, pour que des efforts communs nous en garantissent. Circé nous prescrit de nous défendre du chant des Sirènes et de fuir leurs rives enchantées.

Elle me permet, à moi seul, de prêter l’oreille à leurs concerts. Mais il faut que vous m’attachiez au mat du vaisseau, et qu’une double chaîne m’y retienne.

Si je vous conjure de me rendre la liberté, chargez-moi de nouveaux liens et serrez-les plus étroitement encore.

Tandis que j’éclaire mes compagnons, le vent, d’une haleine jusque-là innocente, pousse mon vaisseau, et nous allons toucher à l’île des Sirènes.

Soudain il se tait; un calme profond règne sur les flots.

Un pouvoir inconnu a tout à coup aplani la surface liquide ; mes compagnons se lèvent, ploient les voiles, et la rame à la main fatiguent l’élément immobile.

Je prends un gâteau de cire, je le coupe en morceaux, je le pétris ; il s’amollit sous mes doigts et sous les rayons du soleil qui le pénètrent et l’échauffent.

De cette pâte liquide je bouche les oreilles de mes compagnons: eux, à leur tour, m’attachent au pied du mât, et fixent au corps du mât les deux bouts du lien qui m’arrête; puis, se rasseyant sur leurs bancs, ils frappent la mer à coups pressés […]

Petit anecdote sorrentin

Saviez vous que Sorrente est la ville d’Italie ou il y a le plus d’étrangères mariées avec des Italiens?

Dans les années 80, la chaîne nationale « La Una » transmettait un documentaire et toutes les nations ou presque, étaient représentées: l’allemande, la suisse, la Canadienne, l’américaine, la thaïlandaise, l’anglaise, la française (c’était moi!).

Toutes étaient venues en vacances à Sorrente et étaient tombées amoureuses, pour la plupart, de la région puis d’un bel italien. Est-ce que les sirènes auraient changées de sexe par hasard???

Pensez à réserver votre logement à Sorrente, c’est par ici