Qui ne connaît pas cette chanson? Connaissez vous l’histoire de la chanson Funiculì Funiculà?

En 1880, sur le Vésuve, un funiculaire y est inauguré.

Les Napolitains et habitants des alentours n’ont pas confiance en cet engin bizarre! on ne sait jamais, ça pourrait dégringoler d’un seul coup! Alors les constructeurs ont l’idée de demander, pour le publiciser, ors du festival de la chanson napolitaine qui aujourd’hui existe encore et qui a vu naître d’autre fameuses chansons tel que « O’ Sole mio »,  un chanson parlant de ce funiculaire.

Un journaliste, Peppino Turco et un musicien, Luigi Denza composent cette chanson qui fera par la suite le tour du monde.

Les touristes affluent et se pressent devant ce funiculaire qui était à l’époque l’un des premiers au monde (le premier, le saviez vous, est né à Lyon en 1862!)

Hélas, lors de l’éruption du Vésuve, En mars 1944,  le funiculaire fut enseveli par une coulée de lave.

En voici les paroles de la chanson

Naturellement est écris en napolitain.

Aieressera, Nanninè, me ne sagliette,
tu saie addó? Addó ‘stu core ‘ngrato cchiù dispiette farme nun pò! Addó lo fuoco coce, ma si fuje te lassa stà! E nun te corre appriesso, nun te struje, ‘ncielo a guardà!…Jammo, jammo,  ‘ncoppa, jammo ja’, funiculì, funiculà!

Ne’… jammo da la terra a la montagna!
no passo nc’e’! Se vede Francia, Proceta e la Spagna… Io veco a tte!
Tirate co la fune, ditto ‘nfatto, ‘ncielo se va.
Se va comm’ a lu viento a l’intrasatto, gue’, saglie sa’! Jammo, jammo ‘ncoppa, jammo ja’,
funiculì, funiculà!

Se n’è sagliuta, oi Nè, se n’è sagliuta
la capa già! È gghiuta, po’ è turnata, po’ è venuta… sta sempe ‘ccà!
La capa vota, vota, attuorno, attuorno,
attuorno a tte! Sto core canta sempe nu taluorno
Sposammo, oi Nè! Jammo ‘ncoppa, jammo ja’,
funiculì, funiculà!

Et voilà, si vous venez a Sorrente, copiez ce texte, vous pourrez le chanter en cœur avec tous les napolitains!